2300 kilomètres en 508 GT

La ligne de la 508 s'est "germanisée"

La ligne de la 508 s’est « germanisée »

 Inutile de revenir sur les qualités de la berline sochalienne, qui avait pour mission lors de son lancement de remplacer à la fois la 607 et la 407. L’été dernier, en milieu de carrière, la 508 s’est offert un lifting plus profond qu’il n’y paraît. Au moment de tirer un trait sur 2014 et de basculer en 2015, nous avons pu essayer l’exclusive version GT sur plus de 2300 kms, en ville, sur route, sur autoroute pour se faire une idée sur son usage au quotidien…

C'est écrit dessus!

C’est écrit dessus

 

Autant le dire tout de suite, mais ça on s’en doutait un peu, le terrain de jeu favori de la 508 GT ce sont les longs rubans bitumés et les grandes courbes. Un peu moins les petites rues et les pavés du nord de la France.

 Le 2,2 l HDi qui développe ici 204ch se savoure sur voie rapide, à 2000 t/min gérés en toute quiétude par le régulateur de vitesse et la classique boîte automatique à 6 rapports maison. L’ensemble moteur-boîte très homogène, réagit franchement et efficacement lors des sollicitations plus insistantes du pied droit.

Le combiné châssis-amortisseurs, rigoureux comme d’habitude chez Peugeot qui fait référence en la matière, fait vraiment la différence du côté du confort que peuvent lui envier bon nombre de ces concurrentes teutonnes.  De quoi globalement profiter pleinement de la sonorisation siglée JBL et du confort général de l’auto.

Les deux sorties d'échappements trahissent les gènes sportifs de l'auto

Les deux sorties d’échappements trahissent les gènes sportifs de l’auto

 

 

L’impression « haut de gamme » est omniprésente dans cette « grand tourisme » version Peugeot, la finition toute en cuir et matériaux de qualité est proche des standards habituellement estampillés Outre-Rhin.

 

Dans l'habitacle, c'est ambiance grand tourisme

Dans l’habitacle, c’est ambiance grand tourisme

Le conducteur et les passagers sont soignés et prennent un plaisir certain à s’installer dans l’habitacle d’où se dégage une impression d’espace confirmée par ses dimensions généreuses.

Même si l’écran tactile fait son apparition, la présentation reste plus classique que dans la petite sœur 308.

la console centrale est plus classique

la console centrale est plus classique

 

 

Sacrifice du côté pratique en faveur du style général très dynamique de l’auto, la découpe des portières arrière peut gêner les grands gabarits lors de l’installation à bord et de l’opération inverse.

 

 

 

 l'arrière, les passagers ne sont pas en reste question confort

A l’arrière, les passagers ne sont pas en reste question confort

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

 

 

 

 

le finition témoigne du savoir-faire français en la matière

le finition témoigne du savoir-faire français en la matière

Le coffre accepte sans broncher deux valises et un grand sac

Le coffre accepte sans broncher deux valises et un grand sac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les superbes jantes 19' bi-tons

Les superbes jantes 19′ bi-tons

 

Revers de la médaille de cette version exclusive, chaussée en 19 pouces et scotchée au sol par des gommes tailles basses, la GT retranscrit fidèlement les aspérités de la route. Ah !!! les pavés des petites rues des villes du Nord…

 

 

 

Essayée par plusieurs conducteurs propriétaires de véhicules très différents et de gabarits parfois très éloignés, la berline haut de gamme du Lion rencontrait un franc succès.

La remarque qui revenait le plus souvent était sa facilité d’utilisation. Dompter un lion en cinq minutes, voilà qui n’est pas commun !

« En fait, on s’y fait très vite », confiait entre autres Kevin, un habitué de la marque (Peugeot 307)

« On oublie très vite son gabarit », confirmait Ismaël, bluffé (Suzuki Swift)

« Plutôt pas mal pour une française », reconnaissait José, admiratif (Audi A6 Break).

 

 

Les projecteurs "Full Led" procurent un éclairage sans égal!

Les projecteurs « Full Led » procurent un éclairage sans égal!

 

« Je veux les mêmes phares », s’exclamait David (Golf VII) qui découvrait l’auto de nuit et l’efficacité des projecteurs « Full Led ».

 

 

 

 

 

La ligne reste plutôt dynamique.

La ligne reste plutôt dynamique.

La consommation s’établie sur l’ensemble des 2300 kilomètres à 7,5 l/100 km ce qui est plutôt raisonnable si l’on prend en compte deux épisodes sur le périphérique parisien aux heures de pointes et une semaine passée à arpenter les rues de Roubaix. En ville, en l’absence notamment du système « stop and start », le gros HDi qui vit ses dernières heures en raison des prochaines normes Euro 6, est plus proche des 9l/100 km.

La 508 devant le splendide hôtel de ville de Roubaix.

La 508 devant le splendide hôtel de ville de Roubaix.

 

 

 

A l’arrivée, la 508 GT est idéalement taillée pour la route mais sait se montrer polyvalente pour qui habite en ville et … bénéficie d’un garage !

2300 kilomètres en 508 GT

La ligne de la 508 s'est "germanisée"

La ligne de la 508 s’est « germanisée »

 Inutile de revenir sur les qualités de la berline sochalienne, qui avait pour mission lors de son lancement de remplacer à la fois la 607 et la 407. L’été dernier, en milieu de carrière, la 508 s’est offert un lifting plus profond qu’il n’y paraît. Au moment de tirer un trait sur 2014 et de basculer en 2015, nous avons pu essayer l’exclusive version GT sur plus de 2300 kms, en ville, sur route, sur autoroute pour se faire une idée sur son usage au quotidien…

C'est écrit dessus!

C’est écrit dessus

 

Autant le dire tout de suite, mais ça on s’en doutait un peu, le terrain de jeu favori de la 508 GT ce sont les longs rubans bitumés et les grandes courbes. Un peu moins les petites rues et les pavés du nord de la France.

 Le 2,2 l HDi qui développe ici 204ch se savoure sur voie rapide, à 2000 t/min gérés en toute quiétude par le régulateur de vitesse et la classique boîte automatique à 6 rapports maison. L’ensemble moteur-boîte très homogène, réagit franchement et efficacement lors des sollicitations plus insistantes du pied droit.

Le combiné châssis-amortisseurs, rigoureux comme d’habitude chez Peugeot qui fait référence en la matière, fait vraiment la différence du côté du confort que peuvent lui envier bon nombre de ces concurrentes teutonnes.  De quoi globalement profiter pleinement de la sonorisation siglée JBL et du confort général de l’auto.

Les deux sorties d'échappements trahissent les gènes sportifs de l'auto

Les deux sorties d’échappements trahissent les gènes sportifs de l’auto

 

 

L’impression « haut de gamme » est omniprésente dans cette « grand tourisme » version Peugeot, la finition toute en cuir et matériaux de qualité est proche des standards habituellement estampillés Outre-Rhin.

 

Dans l'habitacle, c'est ambiance grand tourisme

Dans l’habitacle, c’est ambiance grand tourisme

Le conducteur et les passagers sont soignés et prennent un plaisir certain à s’installer dans l’habitacle d’où se dégage une impression d’espace confirmée par ses dimensions généreuses.

Même si l’écran tactile fait son apparition, la présentation reste plus classique que dans la petite sœur 308.

la console centrale est plus classique

la console centrale est plus classique

 

 

Sacrifice du côté pratique en faveur du style général très dynamique de l’auto, la découpe des portières arrière peut gêner les grands gabarits lors de l’installation à bord et de l’opération inverse.

 

 

 

 l'arrière, les passagers ne sont pas en reste question confort

A l’arrière, les passagers ne sont pas en reste question confort

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

Les passagers arrières peuvent régler indépendamment la climatisation

 

 

 

 

le finition témoigne du savoir-faire français en la matière

le finition témoigne du savoir-faire français en la matière

Le coffre accepte sans broncher deux valises et un grand sac

Le coffre accepte sans broncher deux valises et un grand sac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les superbes jantes 19' bi-tons

Les superbes jantes 19′ bi-tons

 

Revers de la médaille de cette version exclusive, chaussée en 19 pouces et scotchée au sol par des gommes tailles basses, la GT retranscrit fidèlement les aspérités de la route. Ah !!! les pavés des petites rues des villes du Nord…

 

 

 

Essayée par plusieurs conducteurs propriétaires de véhicules très différents et de gabarits parfois très éloignés, la berline haut de gamme du Lion rencontrait un franc succès.

La remarque qui revenait le plus souvent était sa facilité d’utilisation. Dompter un lion en cinq minutes, voilà qui n’est pas commun !

« En fait, on s’y fait très vite », confiait entre autres Kevin, un habitué de la marque (Peugeot 307)

« On oublie très vite son gabarit », confirmait Ismaël, bluffé (Suzuki Swift)

« Plutôt pas mal pour une française », reconnaissait José, admiratif (Audi A6 Break).

 

 

Les projecteurs "Full Led" procurent un éclairage sans égal!

Les projecteurs « Full Led » procurent un éclairage sans égal!

 

« Je veux les mêmes phares », s’exclamait David (Golf VII) qui découvrait l’auto de nuit et l’efficacité des projecteurs « Full Led ».

 

 

 

 

 

La ligne reste plutôt dynamique.

La ligne reste plutôt dynamique.

La consommation s’établie sur l’ensemble des 2300 kilomètres à 7,5 l/100 km ce qui est plutôt raisonnable si l’on prend en compte deux épisodes sur le périphérique parisien aux heures de pointes et une semaine passée à arpenter les rues de Roubaix. En ville, en l’absence notamment du système « stop and start », le gros HDi qui vit ses dernières heures en raison des prochaines normes Euro 6, est plus proche des 9l/100 km.

La 508 devant le splendide hôtel de ville de Roubaix.

La 508 devant le splendide hôtel de ville de Roubaix.

 

 

 

A l’arrivée, la 508 GT est idéalement taillée pour la route mais sait se montrer polyvalente pour qui habite en ville et … bénéficie d’un garage !

Scroll to top