Land Rover Defender : la fin d’une épopée …

C’est ce 29 janvier que le dernier Defender sortait des usines de Land Rover à Solihull. Retraçons l’histoire de ce tout-terrain hors norme après presque 68 ans de production.


Maurice Wilks, directeur technique de Rover, dessina la première ébauche d’un Land Rover dans le sable de la plage de Red Wharf Bay, à Anglesey, ile au large du Pays de Galles. Il le baptisa Land Rover à Islay et exposa le projet à son frère Spencer, directeur général de Rover.

Il le voyait conçu pour être utilisé dans les régions rurales de Grande-Bretagne qu’aucun autre véhicule ne pouvait parcourir, comme un savant mélange entre un tracteur léger et un tout-terrain. Le projet fut approuvé en 1947 et un prototype construit à partir d’une Jeep américaine Willys. Face à la pénurie d’acier dans la Grande-Bretagne d’après-guerre, les frères Wilks décidèrent de barder le Land Rover de panneaux d’aluminium disponible en quantités illimitées, à la fois léger et résistant à la corrosion.

Célébration sur l'Ile d'Islay

Célébration sur l’Ile d’Islay en août 2015.

La production en série débuta à Solihull pendant l’été 1948. Le modèle d’origine disponible qu’en version pick-up était propulsé par un moteur essence de 1.595 cm3, avec une transmission intégrale à rapports courts pour améliorer les capacités tout-terrain, la marque de fabrique de tous les futurs Land Rover.

Sa conception élémentaire et utilitaire comprend un empattement court de 80 pouces, des porte-à-faux avant et arrière courts, une transmission intégrale et une carrosserie en aluminium légère. C’est un véhicule de travail de prédilection pour les conducteurs de véhicules des forces armées, du secteur agricole et des services d’urgence. Il connaît une immense popularité dès ses débuts.

Pour cibler en priorité le marché agricole, des prises de forces ont été ajoutées, ce qui permet de faire fonctionner les équipements spécifiques du secteur. Des versions spéciales suivent, comme des véhicules-incendie ou de soudure mobiles, qui ont construit son succès, puis un « station wagon » à sept places taxé, le rendant très cher au Royaume-Uni, mais beaucoup sont vendus à l’étranger, notamment aux États-Unis. La production de la première année ne s’élève qu’à 1.758 véhicules mais les ventes progressent rapidement: 12.395 en 1949 et 16.795 en 1950.

En 1950, la transmission intégrale permanente est remplacée par un dispositif plus conventionnel permettant aux quatre roues motrices de s’enclencher automatiquement en boîte courte, et manuellement en boîte longue, selon les besoins du conducteur. Deux ans plus tard, le moteur de 1,6 litre, sous-dimensionné, est remplacé par un 2 litres.

1958 à 1971 – Des véhicules robustes et raffinés

Les Land Rover Series II et Series IIA affichent une nouvelle conception et une construction mécanique plus raffinée. Ils sont plus sculptés et leur moteur est plus gros et plus puissant passant en essence à 2,3 litres et en diesel à 2.0 L. Un empattement allongé, une meilleure stabilité et un plus faible rayon de braquage contribuent à une tenue de route plus nerveuse. Dans les années 1960, Land Rover est le chef de file du marché naissant des véhicules à transmission intégrale. Quand la marque fête son 10e anniversaire, le cap des 25.000 a été atteint en 1958 et plus de 200.000  Series I depuis la création, puis 47.000 véhicules seront produits en 1968.

En 1970, le Range Rover fait ses débuts sur la scène mondiale. En 1971, Land Rover présente la Series III, reconnaissable à sa nouvelle calandre en plastique moulé, à son nouveau tableau de bord  et surtout à sa boîte de vitesses à rapports synchronisés. En 1977, un autre cap est franchi quand le 1.000.000e Land Rover (un Series III) sort des chaînes.

Dans les années 80, les Land Rover sont équipés de nouveaux équipements comme les lèves vitres et deux nouveaux empattements sont proposés, les Land Rover 90 en 1984 et 110 en 1990. Le Land Rover est rebaptisé ‘Defender’ en 1990 au lancement du nouveau Discovery.  Le Freelander est lancé en Europe en 1996.

Le Defender continue à être utilisé, et soigneusement entretenu, par ses propriétaires.
En 2007, il fait l’objet d’une remise à niveau significative passant par l’arrivée d’équipements aussi luxueux qu’une boîte six vitesses et une prise pour lecteur de musique MP3 !

Près de 25.000 sont encore vendus chaque année dans le monde et les modèles existants ne donnent pas l’impression de vouloir céder leur place. Des Land Rover Série-I exportés au Costa Rica pour être utilisés dans les plantations de café, dans les années 50, sont encore en activité !

La production du Defender s’arrête ainsi à l’usine de Solihull en Angleterre après plus de 67 années de production. Pour souligner l’exceptionnelle longévité de ce modèle, des temps forts ont ponctué cette dernière année 2015 :

– Le véhicule le plus emblématique de la marque Land Rover a été dessiné sur 1km de long sur la plage où fut esquissé le design d’origine, à Red Wharf Bay d’Anglesey, au Royaume-Uni,

– Une série de trois éditions limitées ont accompagné les derniers mois de production, chacune célébrant une caractéristique spécifique liée à l’histoire du Defender : « Adventure », « Heritage » et « Autobiography »,

– Le deux millionième Land Rover Defender, véhicule unique, a été assemblé avec l’aide de passionnés, dont l’aventurier Bear Grylls( Man Vs Wild ) et l’ancien pilote du Paris-Dakar Hubert Auriol. Il a été vendu aux enchères le 16 Décembre 2015 chez Bonhams à Londres au profit de l’IFRC( comité internationale de la Crois Rouge) et de la Fondation Born Free( Protection des animaux) et adjugé 550 000€,

LR_Def_Bonhams_301115_01_LowRes– Le samedi 21 novembre 2015, tous les amoureux de cette voiture mythique ont  participé
à un grand rassemblement sur l’autodrome de Linas-Montlhéry créé en 1924 et d’une superficie de plus de 2 hectares, accompagnés de leur authentique Land Rover Defender avec 3 concours d’élégance, des expériences 4×4 et une reconstitution du sigle LAND ROVER en Defender.

Avec un immense regret, au revoir Cher Defender

Texte : Isabelle Barbier, Photos : Land Rover.

Land Rover Defender : la fin d’une épopée …

C’est ce 29 janvier que le dernier Defender sortait des usines de Land Rover à Solihull. Retraçons l’histoire de ce tout-terrain hors norme après presque 68 ans de production.


Maurice Wilks, directeur technique de Rover, dessina la première ébauche d’un Land Rover dans le sable de la plage de Red Wharf Bay, à Anglesey, ile au large du Pays de Galles. Il le baptisa Land Rover à Islay et exposa le projet à son frère Spencer, directeur général de Rover.

Il le voyait conçu pour être utilisé dans les régions rurales de Grande-Bretagne qu’aucun autre véhicule ne pouvait parcourir, comme un savant mélange entre un tracteur léger et un tout-terrain. Le projet fut approuvé en 1947 et un prototype construit à partir d’une Jeep américaine Willys. Face à la pénurie d’acier dans la Grande-Bretagne d’après-guerre, les frères Wilks décidèrent de barder le Land Rover de panneaux d’aluminium disponible en quantités illimitées, à la fois léger et résistant à la corrosion.

Célébration sur l'Ile d'Islay

Célébration sur l’Ile d’Islay en août 2015.

La production en série débuta à Solihull pendant l’été 1948. Le modèle d’origine disponible qu’en version pick-up était propulsé par un moteur essence de 1.595 cm3, avec une transmission intégrale à rapports courts pour améliorer les capacités tout-terrain, la marque de fabrique de tous les futurs Land Rover.

Sa conception élémentaire et utilitaire comprend un empattement court de 80 pouces, des porte-à-faux avant et arrière courts, une transmission intégrale et une carrosserie en aluminium légère. C’est un véhicule de travail de prédilection pour les conducteurs de véhicules des forces armées, du secteur agricole et des services d’urgence. Il connaît une immense popularité dès ses débuts.

Pour cibler en priorité le marché agricole, des prises de forces ont été ajoutées, ce qui permet de faire fonctionner les équipements spécifiques du secteur. Des versions spéciales suivent, comme des véhicules-incendie ou de soudure mobiles, qui ont construit son succès, puis un « station wagon » à sept places taxé, le rendant très cher au Royaume-Uni, mais beaucoup sont vendus à l’étranger, notamment aux États-Unis. La production de la première année ne s’élève qu’à 1.758 véhicules mais les ventes progressent rapidement: 12.395 en 1949 et 16.795 en 1950.

En 1950, la transmission intégrale permanente est remplacée par un dispositif plus conventionnel permettant aux quatre roues motrices de s’enclencher automatiquement en boîte courte, et manuellement en boîte longue, selon les besoins du conducteur. Deux ans plus tard, le moteur de 1,6 litre, sous-dimensionné, est remplacé par un 2 litres.

1958 à 1971 – Des véhicules robustes et raffinés

Les Land Rover Series II et Series IIA affichent une nouvelle conception et une construction mécanique plus raffinée. Ils sont plus sculptés et leur moteur est plus gros et plus puissant passant en essence à 2,3 litres et en diesel à 2.0 L. Un empattement allongé, une meilleure stabilité et un plus faible rayon de braquage contribuent à une tenue de route plus nerveuse. Dans les années 1960, Land Rover est le chef de file du marché naissant des véhicules à transmission intégrale. Quand la marque fête son 10e anniversaire, le cap des 25.000 a été atteint en 1958 et plus de 200.000  Series I depuis la création, puis 47.000 véhicules seront produits en 1968.

En 1970, le Range Rover fait ses débuts sur la scène mondiale. En 1971, Land Rover présente la Series III, reconnaissable à sa nouvelle calandre en plastique moulé, à son nouveau tableau de bord  et surtout à sa boîte de vitesses à rapports synchronisés. En 1977, un autre cap est franchi quand le 1.000.000e Land Rover (un Series III) sort des chaînes.

Dans les années 80, les Land Rover sont équipés de nouveaux équipements comme les lèves vitres et deux nouveaux empattements sont proposés, les Land Rover 90 en 1984 et 110 en 1990. Le Land Rover est rebaptisé ‘Defender’ en 1990 au lancement du nouveau Discovery.  Le Freelander est lancé en Europe en 1996.

Le Defender continue à être utilisé, et soigneusement entretenu, par ses propriétaires.
En 2007, il fait l’objet d’une remise à niveau significative passant par l’arrivée d’équipements aussi luxueux qu’une boîte six vitesses et une prise pour lecteur de musique MP3 !

Près de 25.000 sont encore vendus chaque année dans le monde et les modèles existants ne donnent pas l’impression de vouloir céder leur place. Des Land Rover Série-I exportés au Costa Rica pour être utilisés dans les plantations de café, dans les années 50, sont encore en activité !

La production du Defender s’arrête ainsi à l’usine de Solihull en Angleterre après plus de 67 années de production. Pour souligner l’exceptionnelle longévité de ce modèle, des temps forts ont ponctué cette dernière année 2015 :

– Le véhicule le plus emblématique de la marque Land Rover a été dessiné sur 1km de long sur la plage où fut esquissé le design d’origine, à Red Wharf Bay d’Anglesey, au Royaume-Uni,

– Une série de trois éditions limitées ont accompagné les derniers mois de production, chacune célébrant une caractéristique spécifique liée à l’histoire du Defender : « Adventure », « Heritage » et « Autobiography »,

– Le deux millionième Land Rover Defender, véhicule unique, a été assemblé avec l’aide de passionnés, dont l’aventurier Bear Grylls( Man Vs Wild ) et l’ancien pilote du Paris-Dakar Hubert Auriol. Il a été vendu aux enchères le 16 Décembre 2015 chez Bonhams à Londres au profit de l’IFRC( comité internationale de la Crois Rouge) et de la Fondation Born Free( Protection des animaux) et adjugé 550 000€,

LR_Def_Bonhams_301115_01_LowRes– Le samedi 21 novembre 2015, tous les amoureux de cette voiture mythique ont  participé
à un grand rassemblement sur l’autodrome de Linas-Montlhéry créé en 1924 et d’une superficie de plus de 2 hectares, accompagnés de leur authentique Land Rover Defender avec 3 concours d’élégance, des expériences 4×4 et une reconstitution du sigle LAND ROVER en Defender.

Avec un immense regret, au revoir Cher Defender

Texte : Isabelle Barbier, Photos : Land Rover.

Scroll to top