Bugatti type 41 : la Royale

bugatti royaleElle est considérée, sans doute à juste titre comme la Joconde de l’automobile. Ettore Bugatti disait » Rien n’est trop beau, Rien n’est trop cher ». Pour donner corps à ce crédo, est apparue la type 41 plus connue sous le nom de « Royale ». Royale elle l’est de par ses dimensions, ses performances pour un véhicule de ce gabarit hors normes. Ce joyaux à été assemblé en six exemplaires, seulement trois furent vendus du vivant d’Ettore Bugatti. Ce n’est pas le luxe, c’est du super luxe, par comparaison cette Royale était plus longue de 20% qu’une Rolls-Royce Phantom et plus lourde de 25%.
Le roadster aurait été chronométré à 205 km/h sur l’anneau de vitesse de Montlhery. Il était piloté par Jean Bugatti.
Sur cette vidéo réalisée par le musée la cité de l’automobile de Mulhouse, vous allez vivre un moment rare, écouter son moteur tourner et la voir rouler.

 

 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=HbtT0RURfk8

 

Sans nom 1

 

Années de production : 1926-1930
Production : 6+1
Catégorie : Limousine
Usine : Molsheim

Moteur et transmission

  • essence
  • 8 cylindres
  • Moteur en longitudinal : Cylindrée : 12763 cm3
  • Puissance : environ 300 ch soit 223,7kW
  • Vitesse : environ 205 km/h
  • Consommation : Jusqu’à 60 litres

Châssis :

  • Carrosserie : coach,limousine,coupé chauffeur,double berline,roadster,cabriolet
  • Suspension : AV: Essieu rigide à lames semi-elliptiques
    AR: Essieu rigide à lames quart elliptiques inversées
  • Frein AV et AR à tambour
  • Longueur : 5 994 mm
  • Voie AV et AR : 1 600 mm
  • Empattement : 4 300 mm

Bugatti type 41 : la Royale

bugatti royaleElle est considérée, sans doute à juste titre comme la Joconde de l’automobile. Ettore Bugatti disait » Rien n’est trop beau, Rien n’est trop cher ». Pour donner corps à ce crédo, est apparue la type 41 plus connue sous le nom de « Royale ». Royale elle l’est de par ses dimensions, ses performances pour un véhicule de ce gabarit hors normes. Ce joyaux à été assemblé en six exemplaires, seulement trois furent vendus du vivant d’Ettore Bugatti. Ce n’est pas le luxe, c’est du super luxe, par comparaison cette Royale était plus longue de 20% qu’une Rolls-Royce Phantom et plus lourde de 25%.
Le roadster aurait été chronométré à 205 km/h sur l’anneau de vitesse de Montlhery. Il était piloté par Jean Bugatti.
Sur cette vidéo réalisée par le musée la cité de l’automobile de Mulhouse, vous allez vivre un moment rare, écouter son moteur tourner et la voir rouler.

 

 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=HbtT0RURfk8

 

Sans nom 1

 

Années de production : 1926-1930
Production : 6+1
Catégorie : Limousine
Usine : Molsheim

Moteur et transmission

  • essence
  • 8 cylindres
  • Moteur en longitudinal : Cylindrée : 12763 cm3
  • Puissance : environ 300 ch soit 223,7kW
  • Vitesse : environ 205 km/h
  • Consommation : Jusqu’à 60 litres

Châssis :

  • Carrosserie : coach,limousine,coupé chauffeur,double berline,roadster,cabriolet
  • Suspension : AV: Essieu rigide à lames semi-elliptiques
    AR: Essieu rigide à lames quart elliptiques inversées
  • Frein AV et AR à tambour
  • Longueur : 5 994 mm
  • Voie AV et AR : 1 600 mm
  • Empattement : 4 300 mm
Scroll to top